Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui je vous propose deux posts, un autour du hamburger et l'autre de l'apéro... des posts festifs !

****

Parfois, je suis prise d'une irrépressible envie de hamburger et là y'a rien à faire, tant que je n'en ai pas mangé un, ça reste (comme quoi avoir travaillé 3 ans à la solde de Ronald, le terrible clown aux cheveux rouge n'aura pas suffit à me dégoûter des fameux et tant décriés sandwiches américains). Alors après un rendez-vous raté avec Tommy pour cause d'incompatibilité de planning, j'ai décidé qu'après tout, moi et ma MAP on devait bien être capable de faire ça nous-mêmes. Quand même... je vais pas me laisser impressionner par un hamburger. C'est même pas un vrai plat (lol) !
Donc, petit passage sur le célèbre blog de Sandra (Le Pétrin) où je suis sûre de trouver mon bonheur. Et effectivement, j'y trouve mon bonheur  avec une recette de magnifiques Hamburgers Buns. Au passage, j'apprends avec surprise que l'histoire des hamburgers les lie aux émigrants allemands, et plus précisément aux steaks de viande de bœuf hachée, salée, épicée, parfois fumée, qu'ils consommaient pendant les longs voyages en bateau sur la ligne Hamburg-Amerika. Ceux-ci furent ensuite vendus à Boston dès les années 1870 sous le nom de "Filet de bœuf à la Hambourgeoise", le Hamburger n'est pas loin. Il ne lui manque que les deux tranches de pain qui l'entourent et ne tardent pas à faire leur apparition mais pas sous la forme de petit pain rond (bun). Il faudra attendre la Première Guerre Mondiale pour que le hamburger moderne naissent avec la popularité qu'on lui connaît et qui dépasse rapidement les frontières des États Unis et traverse les océans...
... pour atterrir sur notre table ce soir !

Quel long chemin jusqu'à nous !

Blog_1_intro

Alors pour 10 buns à hamburger :

  • 600 g de farine (moi j'ai utilisé 450 g de farine blanche et 150 g de farine complète)
  • 180 g de lait demi-écrémé
  • 150 g d'eau
  • 1 œuf
  • 2 cuillères à soupe d'huile de tournesol
  • 1 sachet de levure sèche de boulanger
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • graines de sésame blanc

Et pour faire le pâton, soit on fait appel à notre partenaire incontournable, la MAP, soit on fait marcher ses bras.
Pour moi, ça sera à la MAP. On y verse alors d'abord les liquides : lait, eau et huile. Puis le sel et le sucre. La moitié de la farine, l'oeuf et l'autre moitié de farine. Et enfin la levure. On programme : Pr Pâte. Et on attend.
Une fois que la pâte a bien levée (environ 1H30 plus tard donc), on place la pâte sur un plan de travail légèrement fariné (la pâte ne colle pas vraiment), on l'aplatit légèrement du plat de la main et on sépare la pâte en 10 morceaux de 100 g environ. On fabrique une boule avec chaque morceau et on les laisse se détendre une dizaine de minutes sous un torchon propre.
Ces dix minutes passées, on reprend chaque futur buns, on le boule à nouveau, on le mouille légèrement sur le dessus et on presse doucement cette partie humide sur un tas de graines de sésame blanc (ou autre, c'est selon). On place chaque boule sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. On couvre et on laisse lever 1h.
Quand les buns ont bien levés, on les met pour un petit tour au four de 20 minutes à 200° (le four doit être préalablement chauffé). On oublie pas de mettre une coupelle sur la sole du four avec 2/3 glaçons pour faire de l'humidité dans le four.

Blog_2

Et après c'est comme on veut. Nous a fait de classiques cheeseburgers : viande hachée, salade, cheddar fondu, moutarde et oignons frais... simples mais très bons ! De quoi combler une irrépressible envie de hamburger !

Blog_3

Blog_4

Bon ap' !