Me voilà de retour après un long week-end d'absence passé avec ma famille... et un week-end très très sympa !!! Et pour ce retour gourmand, je vous propose une petite recette qui a fait la joie de mon chéri hier soir...

Il était temps que je fasse sa connaissance à celle-là ! Je sais qu'on peut trouver ces petites doubeurres sur nos étals jusqu'à l'arrivée des beaux jours du fait de sa longue conservation, mais je n'en voyais plus depuis quelques semaines, les fruits et légumes à peau orangée cédant peu à peu la place aux divers rouges pour mon plus grand bonheur. Et là, en allant faire le marché dimanche voilà que je vois quelques rescapées sur le stand d'un producteur du coin. La voilà, la der des ders ! Alors, si je ne voulais pas attendre la saison prochaine, pas le choix, je devais repartir avec le cucurbitacée. Et c'est comme ça que cette jolie courge musquée beige s'est retrouvée dans ma cuisine pour régaler le ventre de mon cher et tendre !

Blog_1

Et pour cette première rencontre, j'ai décidé d'en faire des gnocchis. De jolis petits gnocchis orangés pour faire le plein de fibres et de vitamines !

Pour 2/3 personnes :

  • une petite courge butternut (soit 500 g de chair)
  • 200 g de farine complète (T110)
  • sel
  • poivre
  • 1 œuf

On commence par peler, épépiner et couper en morceaux la courge. Puis on la fait cuire à l'eau pour qu'elle soit bien fondante. Cela ne prend pas beaucoup de temps. Quand la courge est cuite, on l'égoutte. Puis on l'écrase à la fourchette et on place la chair dans une passoire pour laisser l'eau qu'elle contient s'écouler. Après quelques minutes, on remet la chair dans un saladier, on lui incorpore l'œuf battu, le sel, le poivre et la farine. On mélange bien et on place au frigo pour 1 bonne heure. Après ce temps, on met à bouillir un grand volume d'eau dans une grande casserole. Puis on façonne avec deux cuillères des quenelles de la préparation à la courge qu'on fait tomber dans l'eau bouillante. Quand les gnocchis remontent à la surface, on attend 5 minutes et on égoutte. On procède ainsi jusqu'à épuisement de la préparation. Et voilà ce que l'on obtient (plus proches de la quenelle que du gnocchi j'avoue... mais c'est parce qu'après 200 g de farine, j'ai abandonné et donc la pâte était encore "liquide") :

Blog_2

Pour le gratin, j'ai d'abord fait une crème au parmesan. Je ne pourrais pas vous donner les proportions exactes parce que j'ai procédé au pif, mais il faut de la crème liquide, une petite cuillère à café de fleur de maïs, du parmesan et du piment d'Espelette. Donc, dans une casserole, un met la crème et la fleur de maïs. On laisse cuire un peu, puis on ajoute le parmesan. Quand le mélange épaissit, on saupoudre un peu de piment d'Espelette dans la crème.

Ensuite, j'ai placé les gnocchis dans un plat à gratin, versé dessus la crème au parmesan, un peu de gruyère sur le tout et hop au fout à 200°. 20 minutes de cuisson avec les 5 dernières en mode grill.

De l'avis de mon cher et tendre : un délice ! Moi à l'odeur, je dois dire que j'avais bien envie d'y goûter, mais être raisonnable un peu avec une bonne salade, ça fait pas de mal !!!

Blog_3

Blog_4

Bon ap' !