Ah les Japonais et la France... S'ils ont parfois du mal à comprendre les français, nos deux cultures étant si éloignées l'une de l'autre, ils sont en revanche pour beaucoup fasciné par la France (euf... enfin... Paris !) qui représente le comble du luxe pour eux. Un voyage en amoureux en France est souvent le rêve de beaucoup de couples japonais et les japonaises cherchent de plus en plus à ressembler à des occidentales (alors que moi je rêverais de ressembler à une japonaise... comme quoi la vie est mal faite ?!!!?).
Ils admirent aussi beaucoup la gastronomie française puisqu'ils considèrent souvent que c'est la seule qui s'inscrivent dans un véritable art (après la cuisine japonaise... bien sûr !)... art de vivre ou art au sens noble, en tous cas, il y a en France une philosophie de la table que les japonais respectent.
Chez moi, ma passion depuis toujours pour le Japon est bien connue. Je suis fascinée par leur culture et rêve d'y voyager un jour (plusieurs même). En attendant de pouvoir m'offrir (nous offrir !) ce voyage, je bouquine, regarde des reportages qui me font quand même un peu voyager.
Mon seul problème avec le Japon on va dire, c'est la cuisine. Oui, parce que si je suis très admirative de leur art culinaire et de tout ce qui tourne autour, ben, le manger, c'est après autre chose vu mon manque d'enthousiasme pour le poisson en général et le poisson cru en particulier... Heureusement, le Japon regorge de tout un tas d'autres délices dont je me délecterai quand je foulerai son sol.
Et puis, si je venais à me trouver "en difficulté" devant le traditionnel petit déj' japonais (riz, poisson séché, soupe miso et légumes préparés), je pourrais trouver mon bonheur dans les nombreuses "boulangeries à la française" qui proposent des viennoiseries de chez nous. Et qui sait, je trouverai peut-être une petite "Cream de Parisienne"...

Blog_1

J'ai trouvé cette recette sur le blog du Pétrin, Sandra ayant fait une traduction française de la version anglaise de Florence du super blog, que j'ai découvert par la même occasion, Do What I Like, qui nous l'avait elle-même traduit du japonais (ici pour les curieux). Voilà pour l'origine de la recette.
J'ai fait, comme à mon habitude, une entorse à la recette originale, fidèle à mon habitude de remplacer le beurre par du fromage blanc.

Pour 6 "Cream", il vous faudra :

  • 250 g de farine (T65 pour moi)
  • 35 g de sucre
  • 130 g de lait
  • 25 g de fromage blanc 0% (contre 25 g de beurre)
  • 1/2 cuillère à cadé de sel
  • 2 g de levure sèche

Alors la procèdure est simple mais un peu longue car avec 4 levées. C'est parti :
Dans la MAP, j'ai placé tous les ingrédients ensemble et lancé le programme pâte. Il faut compter 1h30 avec la levée.
Après cette première levée, on récupère la pâte, on la dégaze puis on la replie 3,4 fois sur elle-même. On boule et on laisse reposer 30 minutes.
Après cette deuxième levée, on divise la pâte en 6, on boule chaque portion et on laisse reposer 25 minutes.
Après cette troisième levée, on étale en ovale chaque portion (10cmX14cm). On incise la moitié pour faire des sortes de doigts. On place une cuillère de garniture (traditionnellement de la crème pâtissière mais j'ai choisi de mettre du nutella et de la confiture). On replie et on soude bien. Et on laisse lever à nouveau 45 minutes.
Après cette quatrième levée, on enfourne dans un four chaud (200°) pour une dizaine de minutes (un peu plus si vous aimez bien cuit).
A la sortie du four, j'ai choisi de les enduire d'un mélange de sucre et d'eau pour les rendre brillantes.
En images, ça donne ça :

Blog_2  Blog_3  Blog_4

Et voilà, maintenant on peut passer à la gourmandise.
C'est vraiment un délice...

Blog_5   Blog_6

Blog_7   Blog_8

Blog_9   Blog_10

Bon ap' !