Il est très rare que nous disposions de beaux fruits ou légumes cueillis tout droit d'un beau jardin on ne peut  plus bio, et quand je vous vois toutes avec vos récoltes, je dois avouer que cela me fait envie (même si je ne suis pas vraiment sûre d'avoir la patience et le talent nécessaire pour faire pousser quoique ce soit du sol... suffit de voir le sort que subissent toutes les plantes vertes qui ont le malheur de croiser mon chemin... dernier massacre en date : un cactus qui n'a pas survécu à mon traitement ! Et dire que celui-là n'avait pourtant pas besoin de tant de soin que ça...) alors c'est avec un grand plaisir que j'ai accueilli les courgettes de la mamie de mon chéri dans ma cuisine après que nous lui ayons rendu visite il y a quelques jours ! Et quelles courgettes !!! Moi qui choisis toujours les plus petites au marché (me demandez pas pourquoi, c'est comme ça que je les préfère), là, j'étais servie : la plus petite pesait plus de 600 g...
Et celles-là pas question de les laisser perdre (j'imagine d'ici la tête de mon chéri si les courgettes de SA mamie terminaient ailleurs que dans son assiette !) ! Alors me voilà lancée dans un cycle "courgette" pour liquider ce joli stock avant que malheur ne lui arrive... une mort prématurée par manque d'inspiration (ce qui ne serait pas excusable vu le nombre de recettes diverses et variées que ce cher légume permet).
Pour ce soir, j'ai opté pour une crème de courgettes, mais froide cette fois (oui maintenant que j'ai enfin mis le nez dehors, je suis au courant que nous sommes en été -même s'il touche à sa fin- et je n'impose plus de soupe brûlante à mon chéri par 40°... pas comme ce fameux soir où le velouté de courgettes et ricotta était de sortie... oups !) et je dois dire que le succès a été plus qu'au rendez-vous... mais de la recette ou de la courgette de mamie qui était à l'origine du succès... on ne le saura jamais (mais je soupçonne quand même la courgette d'être la destinataire des compliments de mon chéri... ^-^ Normal, c'est la courgette de SA mamie je vous rappelle !).

Blog_1

Pour 4 personnes :

  • 1 oignon
  • 1 belle courgette, soit près de 600 g la bête
  • 2 portions de vache qui rit
  • curry
  • sel
  • 1/2 l de bouillon de légumes
  • huile d'olive

On commence par émincer l'oignon et le faire revenir dans un peu d'huile d'olive en faisant vraiment attention à ce que cela ne colore pas trop. On ajoute la courgette pelée et coupée en morceaux. On cuit 2/3 minutes sans cesser de remuer. Puis on ajoute le bouillon de légumes et on couvre. On laisse cuire à feu doux 15 minutes.
Passé ce temps, on mixe la courgette et les oignons avec le bouillon. On ajoute ensuite la vache qui rit, le sel et le curry (là, c'est selon les goûts). On redonne un bon coup de mixeur pour obtenir une texture vraiment très onctueuse. Et on laisse refroidir parce qu'il fait chaud dehors (mais chaud, ça se mange aussi !).

Moi qui ne mange pas de soupe (beurk... et puis, j'ai plus besoin de grandir !), je dois dire que celle-là me donnait presque envie. Elle avait l'air d'avoir une texture très agréable, légère, douce et crémeuse (certainement dûe à la vache qui rit), ce qui m'a été confirmé par ma moitié qui l'a trouvé excellente !! Mais alors là, tellement bonne... (c'est bon, je sais que les courgettes de TA mamie sont excellente ! ^-^).
Je l'avais accompagnée de chips de lard bien croustillantes... et apparemment, le mariage était heureux !

Blog_2

Blog_3

Blog_4

Bon ap' !