Comme vous le savez peut-être, je suis une future (enfin j'aimerais bien...) chercheur... une tête chercheuse même... une scientifique qui aime les expériences. Mais comme professionnellement parlant, les choses ne s'annoncent pas très bien (ah ben en y réfléchissant bien, non, je vais tomber pile poil dans mon domaine : moi qui veut être chercheur, voilà que je vais exercer ma profession... mais pas dans le domaine que je voulais forcément : au lieu d'être chercheur en psycho je vais être chercheur en... ANPE... chercheur d'emploi quoi ! Et ça, c'est sans doute LA recherche qui bouleversera peut-être pas la face du monde, mais une bonne partie de mon petit univers à moi en tous cas !), je me console en m'exerçant aux fourneaux. Là, je peux continuer mes recherches et mes expérimentations. Et en ce moment (enfin depuis longtemps quand même), je suis à la recherche DU gâteau au chocolat fondant, humide, moelleux, qui me permettra de me régaler sans trop culpabiliser (autant dire que le beurre ne fait pas partie du protocole expérimental : il est même la variable parasite à contrôler de toute urgence !!!). Dans cet objectif, j'ai déjà testé plusieurs sujets : fromage blanc, ricotta, faisselle... même courgette (la recette viendra). Mais il en restait un que je n'avais pas convié dans mon laboratoire chocolaté : il s'agissait de la brousse. Pourtant, mes analyses préalables de la littérature m'avait laissé entendre que ce sujet avait toutes les caractéristiques requises, douceur et moelleux en particulier. Mais des résistances persistaient quant à son utilisation en milieu sucré et non seulement salé. Étais-je prête à opérer le transfert ? Finalement, comme le savoir culinaire ne peut avancer sans un peu d'audace (j'me la pète un peu là... mais c'est pour rire !), je me suis lancée et les résultats sont sans équivoque : j'ai trouvé le chaînon manquant de la gourmandise déculpabilisée ! Ça y est ! A moi le Nobel !

Blog_1   Blog_2

Blog_3

Pour réaliser ce petit brownie au chocolat, il vous faudra :

  • 100 g de chocolat noir
  • 1 petite poignée de noix de macadamia caramélisée
  • 100 g de brousse au lait entier
  • 25 g de farine T65
  • 30 g de sucre blond bio
  • 1 œuf

On commence par faire fondre et bien lisser le chocolat au bain marie. On brise ensuite en morceaux les noix de macadamia.
On mélange dans un bol le sucre et l'œuf entier. On ajoute ensuite la farine, puis le chocolat et enfin la brousse et les noix de macadamia. On mélange bien.
On place alors pour 20 minutes dans un four à 190°. Le cœur doit être encore humide quand le gâteau sort du four.  Il faut ensuite le laisser refroidir à température ambiante (le frigo est fatal à son fondant !).

Pour le servir, je l'ai saupoudré de cacao en poudre amer .

Ce gâteau est tout simplement une tuerie ! Bien fondant, moelleux et humide comme nous les aimons. Le contraste avec le croquant de noix de macadamia caramélisées est très agréable. Bref, je suis fan ! La brousse est définitivement adoptée dans les desserts !!

Blog_4   Blog_5

Blog_6

Blog_7   Blog_8

Blog_9   Blog_10

Bon ap' !