En ce moment, je suis en plein entraînement et quel entraînement... C'est de la compét' de haut niveau ! Le genre qui demande un moral d'acier. Ben oui, parce que je suis à la recherche de la performance parfaite ! Celle qui va me hisser en haut de tous les podiums (au moins le podium familial !). Et pour atteindre cette performance, pas d'autre choix que de travailler, travailler, travailler, encore et encore, comme une acharnée. Se fixer des objectifs, s'évaluer, apporter des modifications dans la réalisation, recommencer... travailler dur... c'est la seule clé !
Et si mon chéri est aux premières loges pour m'encourager (serait-il intéressé ?!!?), m'apporter ses critiques qui me permettent de progresser, vous aussi vous allez en "profiter" ! Faut dire que mes essais ne sont pas des plus désagréables et que cet entraînement n'a rien de sportif (ouf... tout le monde est rassuré, c'est pas pour aujourd'hui la séance de pompes et d'abdos !) : il est plutôt gustatif (mais du coup, il risque de nécessiter un effort sportif un peu plus intensif que celui auquel je m'adonne régulièrement... parce que va falloir en faire du vélo elliptique pour éliminer tous ces apports caloriques supplémentaires... mais que voulez vous, je n'ai pas le choix, quand je me donne un objectif, je m'y perds corps et âme ! ^-^) ! Et oui, c'est peut-être un peu tôt, mais je commence mes essais pour les gâteaux des fêtes de fin d'année...
Comme je suis une novice en cuisine (même pas un an que je cuisine vraiment), j'ai des lacunes ! Et les gâteaux de fête en sont une. Habituellement, c'est chez le pâtissier que nous achetons les desserts qui viennent ponctuer nos repas de fêtes, mais depuis que je me suis mise à cuisiner, le fait maison est devenu une règle d'or pour moi (et surtout un plaisir) et cette année, j'ai vraiment envie de faire moi-même nos desserts familiaux (tant pis pour le pâtissier qui était pourtant bien doué !). Alors vous allez avoir droit à un florilège de roulés et bûches en tout genre, histoire d'être au point et d'apporter autant de pépites dans les yeux de ma petite famille que ne peut le faire notre cher pâtissier.
Pour ce premier essai, j'ai fait dans la simplicité. Déjà parce que je n'avais jamais fait de génoise, ni même de simple roulé. Donc c'est une première étape que je vous présente. Nous avons déjà plein d'idée pour améliorer la seconde fournée qui devrait arriver sur le blog la semaine prochaine certainement.
En tous cas, pour une première c'était pas mal ! Avec un peu de pratique, ça finira par être top !!

Blog_1_intro

Blog_2_intro   Blog_3_intro

Blog_11

Pour un roulé :

  • 4 œufs
  • 90 g de sucre
  • 110 g de farine
  • 125 g de ricotta
  • 90 g de fromage blanc 0%
  • 1 cuillère à soupe de sirop d'agave
  • copeaux de chocolat noir
  • framboises surgelées
  • chocolat amer en poudre

Donc on commence par préparer la génoise en mélangeant ensemble les jaunes d'œuf et le sucre. On les bat jusqu'à ce que le mélange double de volume. On insère ensuite la farine. Puis on monte les blancs en neige et on les incorpore délicatement.
On place ensuite l'appareil à génoise sur une feuille de papier sulfurisé. On lisse et on veille à former un rectangle assez régulier. Et on place au four (180°) pour 12 minutes. A la sortie du four, la génoise doit être légèrement colorée mais pas trop. Trop cuite, elle risque de se briser pendant le roulage. On pose la génoise sur un chiffon humide. Et on roule la génoise avec le chiffon pour qu'elle refroidisse doucement.
Pendant ce temps, on prépare la garniture. On mélange ensemble la ricotta et le fromage blanc. On ajoute le sirop d'agave.
Après 5-10 minutes de repos, on déroule la génoise, on retire le papier sulfurisé. On nappe la génoise de garniture. On parsème de framboises et de copeaux de chocolat (que l'on peut faire soi-même en râpant du chocolat noir à pâtisserie), On roule à nouveau la génoise. On la serre dans du papier sulfurisé ou du papier d'aluminium et on place au frais pour une bonne heure.
On moment de servir, on recouvre de chocolat en poudre amer, on décore avec quelques framboises. J'ai aussi ajouté quelques cœurs en sucre et des vermicelles en chocolat blanc (merci Marie !!!). On coupe en biais les deux bouts du roulé pour faire plus joli (ce que je n'avais pas fait au moment des photos...) et on sert de jolies tranches bien gourmandes.
Ce roulé était très bon. Mais meilleur encore le lendemain. La génoise s'était "gorgée" de garniture et c'était beaucoup plus agréable.
A bientôt donc pour de nouvelles aventures avec le roulé... surtout que c'est terriblement facile à faire et que l'effet est top ! Alors pourquoi s'en priver !!!

Blog_4

Blog_5

Blog_6

Blog_7   Blog_8

Blog_9

Blog_10

Bon ap' !