Des tartelettes à mûrir de plaisir (oui, oui, je sais... trop influencée par la pub ! Mais elle est tellement mignonne cette petite mûre qui crie "on va tous mûrir..."). En tous cas, à la maison, il y en a un qui se serait damner pour en avoir un peu plus. Et moi, pareil, je n'ai pas laissé ma part ! Trop trop bonnes. Toujours dans mes tests pour le pot de soutenance d'une copine, j'ai fait aussi des mini versions. Là, le soucis, c'est que les fonds de tarte en font un peu qu'à leur tête au moment de la cuisson à blanc, et ce, malgré le poids des lentilles... si quelqu'un a une solution, je suis preneuse. Parce que si au goût, y'a rien à redire, l'esthétique pêche un peu. Et moi qui suis perfectionniste ascendant maniaco-dinguo, j'aurais bien envie que le bord des tartelettes soit tout droit et se soumette aux lois de la linéarité.

Blog_1_intro   Blog_2_intro

Pour 6 tartelettes moyennes et 12 mini (ou une tarte normale) :

  • 1 fond de pâte brisée
  • 260 g de chocolat noir à pâtisser
  • 100 ml de crème liquide allégée
  • 130 g de coulis de mûres

On commence par chemiser les moules avec de la pâte à tarte brisée. On place dessus du papier de cuisson et on verse des lentilles pour faire la cuisson de la pâte à blanc. On place alors les moules au four à 180° pour 20 minutes (dont les 5 dernières sans papier de cuisson et sans lentilles).
Quand les fonds de tarte sont cuits, on les réserve. Pendant ce temps, on prépare la ganache. Très simple : on coupe en morceaux le chocolat. On le place dans un bol avec la crème et on met au micro-ondes pour faire fondre. On procède par passage de 30 secondes, et entre chacun on mélange bien jusqu'à obtenir une pâte bien lisse. On ajoute ensuite le coulis de mûres. On lisse bien la ganache et on remplit avec les fonds de tarte.
On place au frais pour 2 bonnes heures et on déguste avec un petit sourire d'envie... mmmm...

Blog_3

Blog_4

Blog_5

Blog_6

Blog_7

   Bon ap' !