Quand on a une envie irrépressible de riz cantonais, mais qu'on est en plein dans un défi placard qui nous oblige à cuisiner sans faire d'achat... et qu'on a plus de petits pois... on fait quoi ? On tire un trait sur le riz cantonnais ?!!? Non, non, non !!! Pas question !!! La tête de mule que je suis ne peut pas s'extirper de la tête ce délicieux riz parfumé... Alors, faut innover, faire preuve d'imagination et bidouiller... Alors, ok, y'a pas de petits pois, mais y'a du chou romanesco... Comment ça, ça n'a rien à voir ? C'est un légume et c'est vert, alors ça fera parfaitement illusion ! Vous me croyez pas, allez, je vous embarque et vous allez voir si j'ai tort !!

Blog_1_intro

Pour 2 personnes (mais y'aura des restes !) :

  • 120 g de riz long grain
  • 100 g de lardons
  • 2 œufs
  • 1 oignon
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café de mélange d'épices chinoises
  • coriandre
  • poivre
  • 1/4 de chou romanesco

On commence par rincer le riz puis à la faire cuire dans un grand volume d'eau salée. Pendant ce temps, on détaille le chou en petits bouquets et on le fait cuire une dizaine de minutes, puis on réserve.
On bat les œufs et on ajoute un peu de poivre et de coriandre. On les cuit dans une poêle en couche assez fine. On coupe ensuite cette omelette en petits morceaux.
On cisèle l'oignon. On le cuit dans le wok avec un peu de matière grasse. Quand ils sont dorés, on réserve. On cuit les lardons à leur tour, puis on les réserve. Toujours dans le même wok, on fait revenir rapidement le chou romanesco. On ajoute ensuite le riz, puis l'omelette, les oignons et les lardons. On mélange bien, on ajoute la sauce soja et le mélange d'épices. On mélange bien et voilà !
C'était franchement délicieux ! Et je dirais même que je préfère cette version que celle avec les petits pois. Du coup, cette recette est à refaire encore et encore. Même mon chéri qui n'aime pas le riz en a mangé sans rechigner... c'est pour dire ! ^-^

Blog_2   Blog_3

Blog_4   Blog_5

Bon ap' !