A la recherche d'un dessert qui ne soit pas au chocolat (oui, oui, c'était ma mission !), je me suis plongée dans mes livres de cuisine pour trouver LE dessert qui allait nous régaler sans mon ingrédient fétiche !! Et la recherche, ça c'est mon domaine... alors vous pensez bien que j'y ai mis tout mon cœur ! J'ai mené une revue de la littérature très poussée, examiné toutes les variables, étudié différents protocoles... vous voyez bien que j'ai pris ça très au sérieux ! Et puis je suis tombée sur le livre de Christophe Felder, mes 100 recettes de Gâteaux, enfin, disons plutôt que je suis tombée dedans et qu'il m'a été difficile d'en sortir... tous ces desserts plus alléchants les uns que les autres... Heureusement que j'avais comme consigne de ne pas faire un gâteau au chocolat, ce qui m'a permis d'élaguer un peu... Enfin, après la chute, il a bien fallu que je me relève, mais l'envie n'y était pas... j'étais trop bien au milieu de ces pages, promesses de bonheurs suaves et sucrés, de ballades gourmandes et de plaisirs délectables. Heureusement, une recette m'a sorti de mes rêveries... enfin, c'est surtout la perspective de la réaliser et d'y goûter au lieu de  simplement fantasmer dessus qui m'a guidé comme une automate tout droit vers ma cuisine. Rien que d'y penser, j'en avais l'eau à la bouche... j'imaginais déjà la texture délicate, le moelleux et le fondant... je le sentais déjà se dissoudre dans ma bouche, au seul contact de ma langue comme une mousse, dans un délicieux "pschhhh"... Oui, cette bouchée me parlerait, elle se laisserait savourer avec joie, me murmurant comme il était bon pour elle de finir ainsi, le plaisir qu'elle éprouvait à se sacrifier pour me satisfaire... et tout ça dans ce "pschhhh", ce même bruit qui m'emplit toujours d'une gaité enfantine quand je plonge dans un bain plein de mousse...
Bref... je peux vous dire que pour une fois, je suis ravie de ne pas avoir succombé aux sirènes chocolatées... Ce gâteau de Savoie était un enchantement ! J'y avais ajouté quelques mûres pour contraster avec son moelleux et sa douceur, belle idée ! Si vous avez la recette originale, vous verrez aussi que j'ai réduit quelque peu la quantité de sucre et d'œuf. Sinon, pour le reste, j'ai suivi la recette à la lettre !

Et pour ce qui est de la texture... elle était exactement comme je l'avais imaginé : légère, délicate, moelleuse, mousseuse, fondante, subtile... et je ne m'étais pas trompée sur le fameux "pschhhh", il était bien présent !!

Blog_1_intro

Pour 1 gâteau de 8 personnes (moule à manqué de 24 cm) :

  • 130 g de farine
  • 45 g de fécule de maïs
  • 6 g de levure chimique
  • 5 œufs
  • 100 g de sucre + 50 g de sucre
  • 200 g de mûres (surgelées pour moi)
  • 1 trait de liqueur de mûres

On commence par tamiser ensemble la farine, la fécule et la levure.
On sépare les blancs de jaunes. On mélange à ces derniers les 100 g de sucre et on les bat jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
On monte ensuite les blanc en neige. Quand ils sont souples, on verse progressivement les 50 g de sucre en continuant de monter les blancs. Il faut obtenir une meringue souple.
On verse un tiers de la meringue dans le mélange jaune-sucre. On ajoute la farine, la fécule et la levure. Et on mélange délicatement avec une maryse. On verse la liqueur de mûres.
On ajoute en plusieurs fois le reste de la meringue. On remue délicatement pour ne pas faire retomber le mélange.
En dernier, on ajoute les mûres. On mélange rapidement.
On verse le tout dans le moule à manqué et on place au four (préchauffé à 180°) pour 45 minutes de cuisson. A mi-cuisson, on pose une feuille de papier aluminium sur le gâteau.
Quand il est cuit, on le démoule délicatement et on laisse le gâteau refroidir sur une grille.

On peut le déguster tel quel, saupoudré de sucre glace ou l'accompagner d'un coulis. On peut aussi le couper en deux et le fourrer de crème (ce que je vais certainement faire la prochaine fois). En tous cas, quelque soit le choix, c'est un régal. Alors si ça vous tente, direction la cuisine : départ immédiat pour la Savoie !

Blog_2   Blog_3

Blog_4   Blog_5

Blog_6   Blog_7

Bon ap' !


****

Et voici le livre dans lequel vous pourrez trouver la recette originale :

48734_4521_movizdb


****

Et il y a un an, on chassait aussi le chocolat dans les desserts
(heureusement, ça ne dure jamais longtemps !) avec :

Un cake light aux raisins secs et aux pommes

Blog_4