Je continue ma découverte du livre de Gérard Mulot, et après la tarte au chocolat, les cannelés, place à l'une des mes autres passions... que dis-je obsession, le clafoutis. Au départ, sa recette est, en fait, une tarte avec un appareil à clafoutis, comme garniture, mais j'ai préféré le réaliser en clafoutis classique. C'est pour cela que j'ai rajouté de la farine dans la recette initiale qui n'en avait pas.
Et cette nouvelle recette de clafoutis est délicieuse. L'appareil est léger, la texture parfaite. J'ai ajouté une pointe de kirch, parce que les griottes l'appelaient tout naturellement. Oui, vous ne me croyez pas, c'était leur volonté à elles, pas à moi. C'est comme ça, parfois, nous ne sommes pas seuls maîtres de nos plats, il faut bien écouter et céder aux velléités des ingrédients que l'on cuisine.

Blog_1_intro

Pour 6 personnes (moule à manqué de 24 cm) :

  • 250 g de crème fraîche (légère pour moi, ça marche)
  • 80 g de sucre
  • 3 gros œufs
  • 500 g de griottes dénoyautées surgelées
  • 60 g de farine
  • 1 cuillère à soupe de kirch

Dans un bol, mélanger les œufs en omelette. Ajouter la crème et le sucre, puis la farine et le kirch.
Dans un moule à manqué, répartir les griottes encore surgelées. Les recouvrir avec l'appareil. Puis placer au four à 200° pour 45 minutes de cuisson.
Une fois le clafoutis cuit, le sortir du four et le laisser refroidir avant de le démouler. Tiède, il est plutôt bon, mais un peu de patience paie parce que le lendemain, il est encore meilleur.

Blog_2

Blog_3   Blog_4

Blog_5

Blog_6   Blog_7

Bon ap' !


****

Une nouvelle fois, voici le livre dont est
extrait cette recette :

51TPX9JPVXL


****
Et l'an dernier, je vous proposais aussi une recette
qui appelait à grands cris l'été et le soleil :


Une pizza aux poivrons jaunes et à la mozza

Blog_4