Voilà une recette qui n'était pas censée s'inviter à notre table avec quelques semaines... mais il semblerait qu'elle ait un peu d'avance sur le programme, ayant dû s'adapter au planning de cet autre invité surprise : le froid !!! Non mais, quand je pense qu'il y a un mois nous crevions de chaud en Dordogne et que là on devise sur l'éventualité de mettre ou pas en route le chauffage... ce que nous n'avons pas fait d'ailleurs, trop craintifs que nous sommes de donner par là un signe clair et surtout définitif au froid lui signalant que c'est bon, qu'il peut prendre ses quartiers !!! Parce que nous sommes bien décidés à faire de la résistance et profiter de cet automne qui est censé nous offrir encore quelques douces journées avant de ressortir les cols roulés !!!
Bon, effectivement avec ce plat, la résistance n'est pas très visible... je le reconnais... un moment de faiblesse, une perte de confiance, j'ai cédé aux assauts des bourrasques et du crachin qui squattent mon petit bout de ciel... mais cela ne va pas durer et je vais me ressaisir... demain, je vous promets une recette plus rafraichissante avec de la framboise même (qui a dit "encore ?!!?").

Blog_1_intro   Blog_2_intro

Pour 4 personnes :

  • 1/2 chou-fleur
  • 1 boîte de quenelles de veau
  • 250 ml de lait
  • 2 cuillères à soupe de fleur de maïs
  • gruyère râpé
  • muscade
  • sel
  • poivre

On commence par faire cuire le chou fleur. Pour cela, on le détaille en petit bouquet et on le plonge 10 minutes dans un grand volume d'eau bouillante. Quand il ressort de cette cuisson, il est encore ferme. C'est normal, il va poursuivre sa cuisson au four.
On prépare ensuite la béchamel légère. On verse la moitié du lait dans une casserole que l'on met à chauffer. Dans l'autre moitié, on délaye la fleur de maïs. Puis quand le lait est chaud, on ajoute dans la casserole le lait additionné de fleur de maïs et on remet sur le feu, en remuant bien jusqu'à ce que le mélange épaississe. On ajoute le sel, le poivre et la noix de muscade râpée, puis une petite poignée de gruyère râpé.
On verse ensuite dans un plat les bouquets de chou fleur, les quenelles (préalablement égouttées et rincées à l'eau claire). On nappe avec la béchadiet et on parsème d'un peu de gruyère râpé.
On place au four à 200° pour une bonne demie-heure de cuisson.
Et on peut le manger tout de suite ou le réchauffer le lendemain, il est toujours aussi bon !

Blog_3

Blog_4

Blog_5

Bon ap' !