Le ménage de printemps se fait aussi dans mon congélo... Oui, je sais, je sors à peine d'une opération vide-placards, et pourtant, tout est revenu au même point. Les étagères sont à nouveau bondées et c'est à peine si j'arrive à fermer les portes de mon mini congélateur. Cette fois, ce sont des petits pilons qui ont fait les frais de ma quête du vide.
Comme le soleil s'en est allé depuis quelques jours, j'ai tenté de le faire revenir avec un bon petit plat qui fleure bon le sud et les vacances.

Blog_1_intro

Pour 4 personnes :

  • 8 pilons de poulet
  • 1 petit poivron vert
  • 1 petit poivron rouge
  • 1 oignon
  • 100 g de champignons de Paris
  • ail séché
  • piment d'Espelette
  • 450 ml de bouillon de volaille
  • 1 cuillère à soupe de persil ciselé
  • 5 petites feuilles de sauge
  • 1 peu de thym
  • 50 ml de sauce tomate
  • huile d'olive
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • sel
  • poivre
  • 2 cuillères à soupe de fleur de maïs

On commence par placer dans un sac la farine avec du sel et du poivre. On ajoute dans le sac les pilons de poulet, on ferme et on mélange bien.
Dans une sauteuse, on verse un peu d'huile d'olive. On place les morceaux de poulet et on fait revenir jusqu'à ce qu'ils soient dorés. On les réserve ensuite.
On lave puis on épépine et on coupe en tranches les poivrons. On émince l'oignon.
On essuie la sauteuse avec du papier absorbant, on reverse un peu d'huile d'olive et on ajoute les poivrons, l'oignon et les champignons. On laisse cuire quelques minutes et quand les légumes sont dorés, on ajoute le poulet, le bouillon, la sauce tomate, on verse un peu de piment et d'ail, et on ajoute le persil, la sauge et le thym.
On laisse alors mijoter à feu doux pendant 40 minutes.
En fin de cuisson, on mélange un peu de sauce avec la fleur de maïs et on incorpore dans la sauteuse, on mélange bien pour que la sauce épaississe.

Blog_2

Blog_3

Blog_4

Bon ap' !


_____________________________________________________________________

L'an dernier, ce n'était une de mes recettes que je vous proposais, mais celle de ma maman

Salade ultra gourmande

Blog_3