Je sais... j'ai une vision toute personnelle des jours... le 1er septembre, je vous promettais un retour dans 10 jours avec la recette de votre choix en bonus... bon, nous sommes le 21 octobre... 10 jours... 51 jours... la différence est minime, avouez-le... faut dire que j'ai une bonne excuse pour expliquer ma perception totalement altérée du temps : ma thèse ! Oui, ça y est, je l'ai rendue... oui, je la soutiens très très très prochainement (enfin, si les grèves le permettent... en même temps, remarquez moi, je suis pas contre le fait de ne pas pouvoir la soutenir... on peut pas dire que ça soit le truc qui me fait le plus envie !)...
Et après des semaines (euh... des mois serait plus juste !) loin de mes fourneaux, je reprends doucement le chemin des casseroles (oui, une casserole... un peu comme ce qui m'attend pour la soutenance justement...). Bizarrement, alors que cuisiner me manquait (à ma tendre moitié aussi... c'est pas qu'il aime pas Picard, mais bon !), j'ai eu vraiment mais vraiment beaucoup de mal à m'y remettre. Là, ça y est, ça revient, je m'y remets et j'y reprends du plaisir surtout.
Je suis dans la recherche d'idée pour mon pot de soutenance d'ailleurs, alors les tests commencent à la maison.
Et c'est pour ça que vous n'aurez pas comme promis la recette que vous aviez choisie (le brownie cheesecake... mais il va vite arriver promis !), mais ma dernière trouvaille pour régaler tout le monde lors de ce pot... faut dire que je suis pas allée la chercher bien loin cette trouvaille et que certains d'entre vous en ont déjà entendu parler hier sur le blog de Sabine, le plaisir de gourmandise. En même temps, comment résister à l'envie de le tester. Ses arguments étaient plutôt convaincants : Le meilleur brownies au monde ou de l'univers. Le problème, c'est que moi, je l'avais déjà le meilleur brownies du monde... , et ! Alors fallait bien que je vérifie par moi-même. C'est que nous les scientifiques, il nous faut des preuves, on est des sceptiques et pour nous convaincre... ben faut nous nous faire goûter ! Alors vous comprenez bien que si je m'y suis mise tout de suite, c'était juste par soucis scientifique... rien de plus !
Bon, ma conclusion... ben, je valide le postulat de Sab, c'est bien (encore) le meilleur brownies de l'univers, avec cette particularité c'est qu'il est bien fudgy fudge comme elle le dit ! Topissime donc !
Affaire conclue, il fera partie de mon pot de délivrance !

Je n'ai pas exactement suivie la recette de Sab en ce qui concerne les proportions, mais je pense avoir obtenu un résultat comparable au sien. C'est méga fondant et terriblement chocolaté. On ne l'a testé que dans la version fudgy, après un passage au frigo et une remise à température (et oui, on a eu le courage d'attendre le lendemain pour le goûter !) mais j'imagine que tiède, il doit être pas mal non plus...

Blog_1_intro

Pour 16 bouchées :

  • 50 g de beurre
  • 100 g de chocolat noir aux éclats de noisettes
  • 80 g de sucre
  • 1 œuf
  • 1 petite pincée de sel
  • 75 g de farine

Pour le glaçage :

  • 58 g de sucre glace
  • 1 cuillère à soupe de cacao amer en poudre
  • 5 g de beurre mou
  • 1 cuillère à soupe d'eau très chaude

On commence par faire fondre doucement ensemble le chocolat avec le beurre.
On ajoute le sel, le sucre et l'œuf, et on mélange bien.
On saupoudre la farine par-dessus et on mélange rapidement.
On place dans un petit moule carré et au four (chaud) pour 20 minutes à 180°.
Une fois que c'est cuit, on laisse refroidir à température ambiante.
Quand il est froid. On peut préparer le glaçage. Pour cela, on mélange ensemble le cacao et le sucre glace. On ajoute le beurre mou et l'eau très chaude puis on remue jusqu'à obtenir une pâte crémeuse et homogène.
On nappe le brownie avec et on place au frais.
Quand le nappage est bien pris, on peut découper le brownies en 16 petites bouchées.

Je l'ai préféré revenu à température que direct à la sortie du frigo, mais là, c'est une question de goût !
En tous cas, c'est une tuerie (pour les hanches aussi d'ailleurs !) !!
Merci Sab !!!

Blog_2

Blog_3

Blog_4

Blog_5

Blog_6

Blog_7

Maintenant, à vous de jouer !